Quand un jeu de main traditionnel niçois, allie stratégie, activités d’expression et mathématiques.

Loïc Borriglione et Pascal Colletta ont remporté le Mourramoundo 2022 au cours duquel se sont affrontés deux cents adeptes de ce jeu traditionnel.

Les joueurs de mourra du Comté de Nice sont devenus les maîtres incontestés de la discipline. Les adeptes de ce jeu traditionnel se sont réunis il y a peu à Bessans (Savoie) pour le Mourramoundo, le championnat du monde de mourra. Deux cents passionnés venus du Val d’Aoste, du Piémont, de Sardaigne, du Frioul, du Trentin, de Slovénie, de Croatie, d’Aragon, de Catalogne, de Corse, de Savoie et donc des Alpes-Maritimes ont bataillé deux jours durant aux cris des “Cinqué ou mourrabella!” afin de remporter cette 18e édition.

C’est la paire niçoise composée de Loïc Borriglione et Pascal Colletta qui a remporté l’épreuve battant en finale l’équipe championne du Val d’Aoste. Une joie pour la centaine de membres de l’association Mourra das quatre cantouns qui œuvre depuis vingt ans à transmettre ce jeu vieux comme le monde et typique du pays niçois. Loïc, le nouveau président exulte: “C’était difficile face à tous ces mourraires expérimentés, mais la victoire est belle. Le plus important est quand même cette ambiance extraordinaire et cette communion entre nous tous. Il y a une telle amitié. Quel souvenir!”

“La mourra” est un jeu de hasard dans lequel deux joueurs se montrent simultanément un certain nombre de doigts, tout en annonçant chacun la somme présumée des doigts dressés par les deux joueurs. Gagne qui devine cette somme.